Perspectives stratégiques du secteur

 

Feuille de Route FNAM

 

La micro finance, en tant qu’émanation de la société civile marocaine soutenue par le Gouvernement, est devenue un secteur économique important du Royaume et garde un potentiel important à court comme à long terme.

La micro finance a vocation à être un acteur clé de la lutte contre la pauvreté par la création d’emplois et d’activités génératrices de revenus, performant, pérenne et intégré dans les politiques du Royaume.

Le financement des activités génératrices de revenus et la création d’emplois sont au cœur du modèle même du secteur. Par ailleurs, L’apport des produits et services au meilleur coût et avec une qualité optimale est essentiel pour maximiser les impacts. De plus, le Maroc a les moyens d’être à terme en position de leadership régional voire mondial.

La feuille de route pour le secteur se structure autour de quelques grands jalons. La réussite de la mise en œuvre repose sur plusieurs facteurs clés de succès, en particulier un accompagnement revisité et renforcé, un financement adapté, une professionnalisation accrue et une coordination avec les initiatives et les politiques du pays afin de bénéficier des synergies.

Il convient d’abord  d’affirmer la mission exclusivement sociale du secteur qui vise à combiner création d’activités, lutte contre la pauvreté et inclusion financière.

Notre vision est d’être un acteur clé de la lutte contre la pauvreté par la création d’emplois et d’activités génératrices de revenus, performant, pérenne et intégré dans les politiques du Royaume.

A. Objectifs de la feuille de route

Cette feuille de route liste les actions et mesures à mettre en œuvre par la FNAM pour  aligner notre secteur sur les meilleures pratiques à l’international et professinaliser davantage nos activités.

Elle est appelée à être révisée et ajustée périodiquement de façon à accompagner la dynamique de notre secteur.

 

B. Les axes stratégiques de la feuille de route

Capitalisant sur les meilleures pratiques à l’international et sur la base de la concertation entre les acteurs concernés, la feuille de route s’articule autour de 7 axes majeurs :

 

1/ Axe évolution Institutionnelle:

Développement d’un cadre législatif et réglementaire compétitif, à même de permettre au secteur de se développer dans le cadre de sa vision stratégique, par la mise en place d’un cadre favorable aux développements de l’activité des Institutions de Micro finance, grâce à une réglementation adéquate, sur base des meilleures pratiques au niveau international (CGAP, Comité de Bâle, GAFI, Microscope intelligence Unit, …).

La FNAM proposera des mesures concrètes à prendre, qui seront programmées dans le temps. Ces mesures répondront aux problématiques relatives notamment :

  • Au cadre de règlementation et supervision de la micro finance ;
  • Au statut juridique des institutions de micro finance (AMC, société de financement spécialisée, coopératives, etc.) ;
  • Au conditions opérationnelles pour chaque catégorie d’institution (activités autorisées ; normes prudentielles ; taux d’intérêt ; fiscalité ; montant plafond et leviers de financement) ;
  • L’évolution institutionnelle des AMC qui le souhaiteraient ;
  • La représentativité du secteur.

 

2/ Axe plan de développement:

Le secteur du microcrédit au Maroc est considéré comme un leader dans le Moyen-Orient et dans l’Afrique du Nord (MENA) et une réussite reconnue dans le secteur de la Microfinance dans le monde. Ce succès a été largement appuyé par les pouvoirs publics.

Toutefois, ces dernières années, la pénétration du marché du microcrédit à stagner et atteint un seuil critique que les associations de microcrédit ont beaucoup de peine à franchir. Cette situation, en dépit d’importants efforts en termes d’ouverture de nouvelles agences, de renforcement des moyens humains, et divers autres initiatives de formation et de renforcement des capacités, n’améliore pas le nombre de bénéficiaires qui enregistre des progressions relativement faibles.

Une étude sur le potentiel du secteur de la micro finance a été diligentée pour nous éclairer sur sur les raisons de la stagnation de la production et sur le potentiel de pénétration du marché et aussi pour comprendre les déterminants actuels de la demande, du comportement des clients potentiels ; du financement des projets et des freins perçus quant au recours au microcrédit.

Sur la base des recommandations de cette étude, nous allons actualiser le plan d’Action de la FNAM et définir un tableau de bord stratégique de suivi de ce plan et ce de manière  trimestrielle;

Nous allons aussi, apporter tout le soutien et l’appui nécessaire aux AMC  demandeuses par l’élaboration de diagnostics stratégiques et plans d’actions sur les points  problématiques pour elles;

 

3/ Axe Communication et sensibilisation :

Après 3 décennies d’existence, le résultat est que trop peu de gens connaissent notre histoire, notre mission et l’impact positif de notre action. Le business modèle de la micro finance est mal compris et souvent comparé à tort au modèle du système financier classique.

Une stratégie institutionnelle de communication et de sensibilisation est essentielle pour notre secteur dont l’activité dépend, même partiellement, de la décision publique.

Nous nous engageons à développer une communication de proximité ou le relationnel est fondamental. La communication doit être construite sur le long terme avec un réel engagement sociétal. Par ailleurs, une grande part  sera consacrée à la pédagogie, la sensibilisation et à la responsabilisation.

Les relations publiques sont aussi très importantes pour nous. L’objectif est de développer une relation de confiance avec nos partenaires et d’exercer le plaidoyer, notamment sur les politiques (Parlementaires, partis politiques, leaders d’opinion, corps constitués des régions..).

L’usage des médias est essentiel dans une société de plus en plus médiatisé. Il prend une part importante dans les stratégies de communication. L’objectif étant d’accroitre  la notoriété, d’amorcer un vrai travail sur l’image et  crédibiliser davantage notre action.

 

4/ Axe Recherche développement:

Dans un objectif de fournir une vue d’ensemble de notre activité, il est essentiel de mettre en place un dispositif de partenariat et une interface d’échange, de concertation et de réflexion entre les différents acteurs (choix de laboratoires et de thèmes de recherche/universités).

L’objectif est l’analyse de l’activité, la conjoncture, les perspectives et l’anticipation des évolutions. Notre ambition est aussi, la promotion et la diffusion des bonnes pratiques sur la base des retours sur expériences pour aider tous les acteurs à progresser ensemble.

 

5/ Axe International:

Consolider et renforcer notre partenariat stratégique avec l’ensemble des bailleurs de fonds internationaux. En effet, ces bailleurs se positionnent, d’une part, en soutien direct des acteurs à travers une diversité d’instruments financiers et, d’autre part, en appui au renforcement du cadre institutionnel et réglementaire.

Notre ambition aussi, est de se mettre en réseau, construire un maillage et se positionner, dans un contexte difficile, en alternative sérieuse de lutte contre l’exclusion financière.

 

6/ Axe mutualisation et synergies entre AMC :

L’objectif étant de favoriser la mise en place d’actions concertées en faveur du développement de projets de mutualisation et de synergies entre les associations de microcrédit. Il s’agit principalement d’optimisation des moyens, d’amélioration de l’efficacité et de bénéfices tirés d’un réseau de compétences à travers les échanges des bonnes pratiques.

 

Actualités

  • Lancement du Projet « L’élaboration d’une stratégie de communication du secteur du microcrédit au Maroc »
        Le 10 Janvier 2019 à l’hôtel Tour Hassan à Rabat, s’est déroulé le lancement du projet « Elaboration d’une…
    Lire la suite

Ressources et PUBLICATIONS

Le livre blanc du Microcrédit au Maroc
Le Microcrédit consiste à fournir des prêts à court terme à des personnes à très faibles revenus, n’ayant pas accès aux services proposés par les institutions financières classiques, pour les aider à lancer leurs activités ou développer leurs affaires.
Consulter