Initiative de Deauville

Un Projet de Développement de la Microfinance au Maroc a été mis en œuvre par le Ministère de l’Economie et des Finances et financé par le Fonds de transition destiné à accorder des dons pour des actions d’assistance technique en faveur de six pays en transition (Egypte, Jordanie, Libye, Maroc, Tunisie et Yémen) lancé dans le cadre du Partenariat de Deauville. Il se focalise sur les aspects pratiques de la mise en œuvre du projet, décrit les principaux mécanismes de gestion et de coordination ainsi que les responsabilités de chacun des acteurs concernés pour une mise en œuvre efficace du projet.

Composante 1 : Renforcement du cadre institutionnel, juridique, réglementaire, fiscal de la microfinance ainsi que sa gouvernance

Renforcer la capacité de la FNAM ;
Renforcer le cadre juridique, réglementaire et de la gouvernance du secteur de la microfinance.

Composante 2 : Renforcement de l’infrastructure du marché, l’innovation des produits et les sources de financement pour la microfinance

Promouvoir des plates-formes communes innovantes et de nouveaux produits pour les AMC ;
Bâtir une infrastructure du marché dédiée aux micro entreprises ;
Renforcer et diversifier les sources de financement.

Composante 3 : Intégration de la micro-finance dans une stratégie d’inclusion financière nationale

Dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet, le Conseil d’Administration de la FNAM a jugé plus pertinent de se structurer en Project Management Office (PMO) en faisant appel à un cabinet d’experts pour mener à bien les actions suivantes regroupées en deux axes:

1. Organisation de la PMO autour de 5 fonctions pour assurer l’implémentation de la stratégie nationale du secteur de la microfinance :

Structuration claire et pilotage de projet ;
Ciblage des efforts et cadencement des initiatives ;
Mise en place d’une approche méthodologique ;
Mobilisation des ressources ;
Mise en place de moyens de suivi, de contrôle et de recadrage des objectifs en cas d’écarts par rapport à la stratégie nationale du secteur de la Microfinance.

2. Renforcement de la communication du secteur :

Définition d’une stratégie de communication pour le secteur adapté à chaque public cible (clients actuels et potentiels, pouvoirs publics, gouvernement, supervision, justice, élus locaux), bailleurs de fonds, journalistes et leaders d’opinion, grand public) ;
Élaboration d’un plan de communication faisant appel à des dispositifs médias et hors médias ;
Déploiement du plan de communication.

Actualités

  • Journée Arabe de l’Inclusion Financière
    Du 22 au 27 Avril 2019, la FNAM participe avec l'ensemble de ses membres à la Journée Arabe de l'Inclusion…
    Lire la suite

Ressources et PUBLICATIONS

Le livre blanc du Microcrédit au Maroc
Le Microcrédit consiste à fournir des prêts à court terme à des personnes à très faibles revenus, n’ayant pas accès aux services proposés par les institutions financières classiques, pour les aider à lancer leurs activités ou développer leurs affaires.
Consulter